LES TENDANCES DE L'INTÉRIM

Vous travaillez en agence d’emploi ? Alors bienvenue car vous êtes au bon endroit ! Dans cet article, vous allez découvrir quelles sont les tendances de l'intérim ces dernières années. Il est toujours très utile de connaître ces infos, surtout lorsque vous serez amené à discuter avec vos clients ou des candidats.

Forte hausse des cadres intérimaires

Une tendance lourde se fait jour depuis quelques années : la recrudescence des cadres intérimaires. On les appelle les "managers de transition". On voit désormais ces managers de transition dans le marketing, pour lancer un produit, dans la communication, pour dénouer une crise, ou encore des directeurs de projet dans les systèmes d'information.

 

Ils sont apparus en France peu après les années 2000, et leur nombre grimpe de moitié chaque année (enquête du Prisme). Les entreprises fonctionnent de plus en plus sur le mode “projet” : un salarié prend en charge une tâche identifiée et la mène à son terme.

 
 

Les séniors et l'intérim

Plus qu’une tendance, l’intérim est le principal acteur transitionnelentre l’activité et la retraite pour les demandeurs d’emploi âgés de plus de 45 ans. Aujourd’hui 90% des seniors sont présentés aux entreprises par le biais de l’intérim (Prism'Emploi). 

 

Depuis 2010, le nombre d’intérimaires séniors a progressé deux fois plus vite que celui de l’ensemble des salariés. Les entreprises dont l’effectif est supérieur ou égal à cinquante salariés ont l’obligation d’avoir mis en place un accord collectif ou un plan d’action relatif à l’emploi des séniors. Ils se tournent à 40 % vers l’intérim pour trouver rapidement un emploi et jugent à 21 % que l’intérim constitue un  moyen opérant de revenir sur  le marché  du travail, et un moyen efficace de mettre en valeur leurs compétences.
 

Voir aussi : réussir ses entretien téléphonique
 

La fonction publique s'ouvre à l'intérim

C’est la loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique, qui a permis le recours aux agences de travail temporaire. En effet, ce texte permet désormais à la fonction publique de faire appel aux agences d’emploi dans le cadre de remplacements, ou de recrutements de personnels non titulaires. Cette nouvelle manne représente aujourd'hui 3,4 % des effectifs de la fonction publique (8,9 % dans la fonction publique territoriale, 6,2 % dans la fonction publique hospitalière).

Pour les recruteurs, la formule de l'intérim offre une vraie solution pour assurer les missions de services publics. Pour les salariés, le statut d'intérimaire est également plus avantageux (rémunération au moins identique à celle que percevrait un salarié de même qualification, indemnité compensatrice de congés payés de 10 %, indemnité de fin de mission, accompagnement entre deux mission).

 

Voir aussi : réussir ses entretien face aux candidats
 

 

Intérim : le cas particulier de l'ile de France

 

L’utilisation de l’intérim en Ile-de-France est moins fréquente qu’au niveau national (taux de recours de 2,8 % contre 3,6 %). En effet, le secteur industriel, qui fait beaucoup appel à l’intérim, est moins présent dans la région. Le tertiaire, prépondérant en Ile-de-France, utilise surtout des contrats à durée déterminée. Quel que soit le secteur, le taux de recours à l’intérim est également un peu plus faible en Ile-de-France. Le transport constitue une exception : les entreprises franciliennes utilisent nettement plus l’intérim que dans les autres régions.

Extrait du livre : Chargé(e) de recrutement en agence d'intérim : le guide de survie !

LIVRE 1 COUVERTURE OMBRE2.PNG

"Vraiment très utile, que ce soit en agence d'intérim ou en cabinet de recrutement."

NN1 des ventes.PNG
DERRIERE.PNG