L'ENTRETIEN TÉLÉPHONIQUE

Où comment mieux commencer sa séléction

Le choix du CV à contacter

Tout d’abord, intéressons-nous au choix du CV. C’est vrai, il y en a certains que vous n’allez même pas contacter. Mais pourquoi ? Un CV sert à obtenir un entretien d’embauche, c’est une carte de visite qui doit refléter un parcours voir même, une personnalité pour certain.

 

Il ne faut néanmoins pas en faire une science aléatoire, basé sur un feeling ou des impressions. Vous passerez peut-être à côté de la perle rare et ce serait dommage.

 

Pour introduire ce sujet, penchons-nous un instant sur une étude menée par l’institut Miratech (www.Miratech.fr). 8 cv ont étés présentés devant 15 recruteurs en utilisant la méthode de l’eye traking (on suit la trajectoire des yeux). Voici ce qu’il en ressort :

couleurs dans lesCV.png
temps_étude_CV.png

Une lecture structurée en "F"

Contrairement à la lecture web, les recruteurs ne font pas de première lecture rapide pour scanner les informations importantes. Ils lisent les CV dans l’ordre, de haut en bas et de gauche à droite

 

Les recruteurs lisent les CV de façon structurée, de haut en bas et de gauche à droite:

lecture d'un CV.png

Les éléments placés à gauche sont beaucoup plus lus que ceux placés à droite. On retrouve le fameux pattern de « lecture en F ».

 

On va d’abord s’intéresser au nom et adresse puis formation et enfin aux  expériences récentes.

lecture d'un CV exemple.png
 
 

La forme du CV

On le voit, la forme du CV est importante et on le sait : vos clients (R.H ou opérationnels) préfèrent les jolies CV.

Ce n'est heureusement pas toujours le cas, mais nos clients attachent parfois beaucoup (trop) d'importance à l'esthétique d'un CV. Et c'est la même chose pour beaucoup de recruteurs. La présentation a une influence sur le ressentie que nous avons vis-à-vis du candidat : on aura tendance à accorder par exemple plus de crédit et de confiance à un CV très agréable à regarder, plutôt qu'un autre qui le serait moins. Mais derrière un beau CV se cache t-il toujours un bon candidat ? Bien sur que non, vous le savez bien. 

Cette réaction est pourtant naturelle, elle est dans l'air du temps aussi, ou l'esthétique et l'enveloppe jouent un rôle capital dans nos sociétés. Ce que je peux vous dire, c'est qu'il est tout à fait possible et parfois même conseillé de retravailler vous même un CV (notamment le titre), et son esthétique générale pour augmenter les chances de passer avec succès le filtre client. Par la même occasion, pensez à envoyer cette nouvelle mouture à votre candidat. 

Il vous faudra appeler les candidats, les écouter, discuter avec eux et poser vos questions, vous serez parfois surpris. Il ne correspond pas au profil recherche ? Passez au suivant mais cela ne vous aura pris que quelques instants, il est important de prendre ce temps.

Ne vous refusez jamais à contacter un candidat parce que son CV ne vous parle pas. Appelez-le "

Le fond du CV

Il vous faudra bien sur regarder les expériences du candidat mais retenez que tout n'y est pas toujours marqué. Pensez par exemple à votre propre CV, il y certainement des choses que vous n'avez pas indiqués, parfois parce qu’elles vous semblaient tellement évidentes que vous n'avez pas jugé pertinent de les noter. C'est pareil pour les autres. Alors si vous avez un doute, plutôt que de laisser passer ce qui pourrait être le bon candidat : appelez-le.

 
Imaginons que vous recherchiez un(e) assistant(e) ressources humaines, et que votre client souhaite impérativement que le candidat ait traité les procédures disciplinaires. Seulement voilà, un CV semble vous intéresser mais il manque ce point, présent sur votre fiche de poste. Ne laissez pas ce CV de côté, appelez le candidat et posez-lui la question.

 

Un CV ne faisant généralement qu'une seule page, ne cherchez pas tout car tout n'y sera pas indiqué.

Voir aussi : comment détecter la motivation des candidats

 

Les fautes d'orthographe sur un CV

Il arrive de trouver des fautes d'orthographes sur la description du parcours d'un candidat, seuls 5% des recruteurs jettent dans ce cas cas le CV à la poubelle. Quelques 20% des recruteurs français attendent même de détecter cinq fautes pour s'en débarrasser, un score qui les positionne parmi les plus tolérants en Europe*. A vrai dire, tout est ici question de mesure , car il serait absurde de pénaliser un technicien informatique par exemple, pour ses fautes d'orthographe alors qu'il n'en fera que très peu usage dans le cadre de son travail. en revanche, cela deviendra un critère de choix dans le cadre d’une recherche d'assistant(e) de direction. 

* Étude menée par le cabinet Robert Half auprès de 2400 dirigeants R.H.

 

L'entretien téléphonique

Entre le choix du CV et l'entretien en face à face, il y a l'entretien téléphonique, et que celui-ci dure 5 ou 15 minutes, c'est une étape qui se révélera décisive. Bien rodée, la méthode de l'entretien téléphonique vous fera gagner un temps précieux dans votre routine journalière. Sous ses airs de conversation informelle, l'entretien téléphonique est un véritable échange qui déterminera si oui ou non, vous allez recevoir la personne au bout du fil. Si cet échange se fait manière structurée et logique, l'entretien en face à face apparaîtra "presque" comme une formalité.

Voici les 7 étapes qui vous aideront à bien mener votre entretien téléphonique :

Étape 1

La disponibilité du candidat

C’est la première question à poser. Ne vous embarquez pas dans une longue conversation si c’est pour au final vous apercevoir qu’il vient de trouver un poste ! Si le candidat à un préavis, assurez-vous que la durée soit compatible avec votre date de prise de poste et cherchez à connaitre les raisons de son départ.
 

Étape 2

La recherche du candidat

Là, il s’agit de connaitre le poste que recherche le candidat. Ce qu’il aimerait retrouver dans son prochain poste. Si sa recherche est trop éloigné de votre poste, débuter votre prise de congés.

Étape 3

Les contrats et raisons des départs

Il est bon de se renseigner sur les contrats : intérim, CDD, CDI ? Afin d’évoquer par exemple les raisons du départ d’un CDI. Imaginez que l’assistante que vous avez au téléphone vous apprenne qu’elle a démissionné de son poste car celui-ci était beaucoup trop administratif. Seulement voilà, vous savez, vous,

que le poste que votre client propose est très administratif lui aussi. Inutile d’aller plus loin. Si les missions d’intérim s’enchaînent, cherchez à savoir s’il y a une raison en particulier. Peut-être est-ce un choix et le CDI ne l’intéresse pas ?
 

Étape 4

La vérification
des faits

Reprenez les points qui vous intéressent, validez-les (surtout ceux sur votre fiche de poste) en demandant au candidat des exemples. Vous avez géré des litiges ? Donnez-moi quelques exemples de réclamations que vous avez pu traiter. Vous ne devez surtout pas rester avec vos doutes, d’autant plus si c’est pour essuyer une déconvenue une fois en face à face. Il est capital de vérifier ces points avant de parler du poste.

Étape 5

La rémunération du candidat

Demandez la rémunération d’un candidat permet de valide que celle-ci est cohérente avec le poste que nous avons à lui proposer. Ou pas.

Généralement, on a tendance à écarter des candidats aux rémunérations trop élevés mais si elle se situe raisonnablement au-dessus, envisagez-le s’il s’agit d’une petite mission ou si le poste est à 2 pas de chez lui.

Étape 6

Les éventuelles pistes du candidat

Tâchez de savoir où en sont les recherches du candidat. Vous apprendrez peut-être qu’il est déjà en course chez votre client via une autre agence. Peut-être a t-il déjà plusieurs retours positifs et qu’il se laisse le temps de choisir ? Si votre proposition n‘est clairement pas en mesure de concurrencer ses pistes, n’allez pas plus loin, vous perdrez votre temps. Sinon, parlez-lui du poste et rencontrez-le vite !

Étape 7

La présentation du poste

Une fois toutes les étapes plus hautes validées, vous pourrez présenter votre poste au candidat en prenant le soin de bien valider le temps de trajet. Si vous ne pouvez pas évoquer le nom de votre client, il est important de donner le secteur d’activité, puis la taille de la structure. Quelques candidats se montreront  hermétiques à certains secteurs d’activités, ou ne seront pas intéressés par des grands groupes par exemple.   Enfin, il est important de laisser s’exprimer le candidat sur le poste qui lui a été proposé, demandez-lui si il y à frein pour lui dans le descriptif du poste.

"Pour aller plus vite
il faut savoir prendre son temps !"

LE FOND COMME LA FORME

 

Ce que vous dit le candidat au téléphone est tout aussi important que la manière dont il le dit. Cela est à adapter au poste et au contexte décrit par votre client. S’il s’agit d’un poste en contact direct avec la clientèle alors c’est certain, il faudra privilégier des candidats avec un contact plus facile. Un programmeur JAVA qui ne montre pas des capacités d’éloquences exacerbés …. Ne doit pas être un problème.

Modèle (trame) d'entretien de sélection téléphonique

 

Pour vous accompagner dans votre pratique au quotidien, je vous glisse la trame de présélection téléphonique que j'utilise. Les critères candidats (techniques et comportementaux) peuvent être complétés par le consultant.

Allez sur la page de téléchargement

Les autres thèmes abordés dans le livre :

  • Trouver une organisation optimale pour ne rater aucun candidat

  • Gérer et organiser efficacement son planning d'entretiens de la semaine

  • Trouver une organisation pour travailler sur plusieurs postes en même temps

  • Dresser des conditions idéales pour préparer ses entretiens en face à face

 

Extrait du livre : Chargé(e) de recrutement en agence d'intérim : le guide de survie !

LIVRE 1 COUVERTURE OMBRE2.PNG

"Vraiment très utile, que ce soit en agence d'intérim ou en cabinet de recrutement."

NN1 des ventes.PNG
DERRIERE.PNG